Quelques rappels de Saint Augustin pour notre monde moderne

Dans un monde tourbillonnant où les distractions abondent et où la recherche du bonheur immédiat semble être le but ultime, les enseignements de Saint Augustin nous offrent une lumière éclairante sur la véritable nature de notre existence et sur le chemin vers la sainteté. Ses paroles résonnent comme un appel à la réflexion profonde et à la recherche de sens dans un monde en constante mutation. 

Lorsque Saint Augustin déclare que “préférer les activités vaines à la construction du ‘mieux’ est un péché”, il met en lumière une vérité souvent négligée dans notre société contemporaine. Nous sommes constamment bombardés par une multitude de distractions, des divertissements sans fin aux plaisirs éphémères, qui semblent nous éloigner de notre véritable objectif. Cette tendance à privilégier l’éphémère sur le durable, le matériel sur le spirituel, représente un piège dans lequel il est facile de tomber. Augustin nous met en garde contre cette tentation, nous rappelant que la véritable construction de soi passe par la recherche du “mieux”, du plus noble, et non par la satisfaction des désirs superficiels. Bien entendu ce ‘mieux’ est assimilable au Bien, c’est à dire à la volonté de Dieu.   

La vision de Saint Augustin sur la nature de l’homme et sa destinée transcende les limites étroites de la rationalité pure. Il nous rappelle que l’homme n’est pas fait pour s’améliorer sans cesse vers la raison mais pour devenir Saint. Cette affirmation soulève une question fondamentale : quelle est notre véritable finalité en tant qu’êtres humains sur Terre ? Est-ce simplement d’atteindre une certaine perfection intellectuelle, ou y a-t-il quelque chose de plus profond, de plus sacré, à rechercher ? Augustin nous rappelle de considérer la sainteté comme notre véritable destinée, une transformation intérieure qui dépasse de loin les limites de la raison seule. C’est un appel à embrasser les bonnes passions, à cultiver les vertus qui nous rapprochent de Dieu, plutôt que de nous perdre dans les méandres de la raison comme les adorateurs républicains. 

Bien sur, cette quête de sainteté n’est pas une entreprise solitaire. Une nouvelle fois Saint Augustin nous rappelle que notre capacité à progresser sur ce chemin dépend de la grâce divine. Il affirme que “la force de l’homme par la grâce de Dieu est la vraie force, celle puisée dans sa nature d’homme seulement est une perversion dangereuse”. Cette déclaration nous rappelle notre profonde dépendance à l’égard de Dieu, notre besoin constant de sa grâce salvatrice pour avancer sur le chemin de la sainteté. En reconnaissant humblement cette réalité, nous sommes libérés de l’illusion de notre propre suffisance, et nous sommes mieux préparés à entreprendre le voyage intérieur vers la véritable plénitude. Combien de fois en tant qu’homme sommes-nous tombés dans le désespoir, se pensant abandonné par le Seigneur ? Et de fait combien de fois avons-nous agi comme des bêtes avec nos propres moyens ? En bref, combien de fois avons-nous été pervers, nous éloignant de la sainteté et de la salubrité ? 

Ces enseignements de Saint Augustin nous invitent à une réflexion profonde sur la nature de notre existence et sur notre quête de sens dans un monde moderne en perpétuelle agitation. En rejetant les illusions éphémères au profit d’une recherche authentique de sainteté, nous sommes appelés à embrasser pleinement notre condition humaine tout en nous ouvrant à la grâce divine qui nous guide sur le chemin de la vérité et de la Sainteté. 

sources :
Saint Augustin : Les Confessions, La Cité de Dieu

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top